Il s’agit d’un résumé. Découvrez le guide complet sur l’intégration de l’informatique décisionnelle au budget de votre entreprise ici.

Chaque année, lorsque le sujet du budget se présente, de nombreuses entreprises se posent la même question : « Qu’allons-nous mettre en place pour nos données ? » L’organisation de grands ensembles de données épars constitue l’un des principaux défis opérationnels des entreprises. Cependant, cette tâche est souvent remise au lendemain.

Chaque année, les vastes ensembles de données se développent davantage, et leur analyse devient de plus en plus urgente. De plus, la quantité de données recueillies par les entreprises connaît une croissance exponentielle : plus de données ont été créées ces deux dernières années que jamais auparavant dans l’histoire de l’humanité. Pourtant, en raison de cette vague de données, de nombreuses entreprises ne sont pas en mesure de tirer des enseignements de leurs données, ou ne sont pas capables de le faire assez rapidement. On estime que sur toutes les données collectées, seul 0,5 % d’entre elles sont analysées et utilisées.

Le problème suivant se pose alors : si les entreprises maîtrisent parfaitement la collecte de données, elles relèguent souvent au second plan l’investissement dans une solution d’informatique décisionnelle et d’analyse des données permettant de donner un sens aux données. Pourquoi ? Bien souvent, la raison est simple : il faut intégrer l’informatique décisionnelle au budget approuvé par l’entreprise.

Bonne nouvelle, vous pouvez arrêter de procrastiner et passer à l’action ! Nous avons collaboré avec VentureBeat pour élaborer le guide essentiel qui vous permettra d’intégrer l’informatique décisionnelle au budget de votre entreprise. Ce guide est un véritable tremplin pour les entreprises qui souhaitent relever les défis posés par leurs données et opérer des changements majeurs.

Quatre signes indiquant qu’il est temps d’investir dans une solution d’informatique décisionnelle

Pouvez-vous tenir encore un peu sans l’informatique décisionnelle ? Est-ce le moment d’investir dans une solution d’informatique décisionnelle ou pouvez-vous attendre encore un an ? Les entreprises qui hésitent à investir dans l’informatique décisionnelle se posent souvent cette question, mais après quelques moments d’introspection, leur besoin d’un outil d’analyse de données devient encore plus flagrant. Avant d’identifier la nécessité d’investir dans l’informatique décisionnelle, les entreprises rencontrent souvent les difficultés mentionnées ci-dessous.

Ces quatre signes sont les suivants :

  • La génération de rapports est réalisée manuellement sous Excel et prend beaucoup de temps.
  • Il est difficile de recueillir et d’associer les données provenant de plusieurs sources.
  • L’entreprise est dans l’incapacité d’accéder aux données collectées et de les utiliser pour en tirer des enseignements.
  • L’entreprise a besoin de visualiser les données en temps réel.

De nos jours, seules très peu d’entreprises complexes n’ont pas besoin de l’informatique décisionnelle pour comprendre leurs données et obtenir un avantage concurrentiel. Qui utilise encore Excel pour traiter de vastes ensembles de données épars et déstructurés ? C’est d’un ringard. Personne n’a de temps à perdre pour rendre les données exploitables. Il existe toujours des données qui peuvent fournir une nouvelle perspective sur les performances de votre entreprise.

Esquissez votre projet d’informatique décisionnelle pour établir un budget

Plus vous passez de temps à évaluer les besoins liés à votre projet à l’avance, moins vous en perdez à vous inquiéter du respect du budget. Posez des questions très spécifiques telles que : Sous quel délai le projet doit-il être terminé ? Souhaitez-vous que chaque service ait accès à l’informatique décisionnelle et aux dashboards ? Vos clients doivent-ils également avoir accès à vos rapports ? L’ampleur de votre projet d’informatique décisionnelle reflètera certainement vos besoins et vous aidera à déterminer un budget.

Décidez de la manière de déployer le projet

Il existe plusieurs façons d’aborder le déploiement de l’informatique décisionnelle et l’implication des employés et de l’entreprise. Chaque solution entraîne des coûts différents et requiert divers services. Veillez à identifier l’approche privilégiée par votre entreprise, puis créez une courte liste des fournisseurs d’informatique décisionnelle en fonction de l’approche choisie. Voici les méthodes les plus courantes d’aborder l’informatique décisionnelle pour les entreprises :

  • Approche par phases : les systèmes d’informatique décisionnelle sont lancés dans votre entreprise, service par service, jusqu’à ce que l’ensemble de la société puisse y accéder. Il est également possible d’en fournir l’accès aux clients.
  • À l’échelle de l’entreprise : il est urgent pour votre organisation de bénéficier de l’informatique décisionnelle. L’entreprise souhaite mettre en place une solution d’informatique décisionnelle efficace pour tous ses services.
  • Dashboards pour la direction : le projet d’informatique décisionnelle est limité aux cadres supérieurs afin de leur fournir un panorama en temps réel des performances de l’entreprise.
  • OEM, incorporation et marque blanche : l’informatique décisionnelle est ajoutée à un logiciel existant de votre entreprise afin d’en augmenter les fonctionnalités. C’est ce que l’on appelle l’analytique embarquée.

Conjuguez vos besoins au présent et au futur

Il est essentiel que la portée de votre projet d’informatique décisionnelle soit assez large pour vous permettre d’atteindre parfaitement vos objectifs, aujourd’hui et demain. Sa portée doit vous fournir de réelles solutions qu’il est possible « d’adapter » aux besoins actuels de votre entreprise. Ces solutions doivent prendre en compte les éléments suivants :

  • Le volume de données, leur complexité (structurées ou déstructurées) et leur emplacement (sources multiples)
  • Le nombre de personnes exécutant des requêtes simultanément
  • Le nombre de licences
  • La convivialité et la facilité d’utilisation du logiciel pour les utilisateurs professionnels ou la nécessité d’un service informatique

L’évolutivité et la flexibilité d’un logiciel déterminent sa longévité. Si vous voyez trop étroit, votre stratégie d’informatique décisionnelle pourrait s’enrayer après seulement quelques années (voire quelques mois), en raison de l’expansion des sources et des volumes de données, ainsi que de l’évolution des exigences de votre entreprise. Commencez par réfléchir à la quantité de données dont vous disposerez dans trois ans. Souvenez-vous : rien ne vaut l’évolutivité.

Combien devrez-vous débourser pour une solution d’informatique décisionnelle ?

Lorsque vous envisagez d’investir dans une solution d’informatique décisionnelle, il est important de garder à l’esprit que le prix affiché sur le devis ne correspond pas forcément au montant total que vous devrez payer (ce que l’on appelle généralement le coût total de possession, ou CTP). De nombreux outils d’informatique décisionnelle actuels ne proposent pas de solution globale pour la préparation, l’interrogation et la visualisation des données, qui sont des étapes nécessaires de l’analyse de données. Vous pourriez être surpris de découvrir qu’un outil d’informatique décisionnelle flambant neuf peut être parfait pour créer de magnifiques rapports visuels, mais qui ne sont pas fiables lorsque les données analysées sont complexes. Vous auriez alors besoin d’outils de transformation de données ou d’outils ETL supplémentaires, voire, dans certains cas extrêmes, d’un entrepôt de données.

L’idée à retenir, c’est que tous les outils d’informatique décisionnelle ne sont pas équivalents. Les logiciels peu coûteux peuvent s’avérer utiles pour des cas d’utilisation de base, mais vous devez connaître le nombre d’outils d’informatique décisionnelle dont vous allez effectivement avoir besoin avant d’obtenir un CTP. Anticipez vos besoins pour déterminer s’il vous faudra plutôt une solution frontale, par pile complète ou Single-Stack™.

Coûts cachés de l’informatique décisionnelle

Souhaitez-vous connaître le coût réel d’une solution d’informatique décisionnelle ? Dans ce cas, vous ne devez pas vous limiter aux frais de licence de logiciel, mais également prendre en compte tous les frais de maintenance, les coûts liés au matériel et les dépenses pour les services d’implémentation. Idéalement, le fournisseur d’informatique décisionnelle que vous choisissez doit être reconnu sur le marché pour l’aspect économique de ses logiciels d’informatique décisionnelle de bout en bout qui sont faciles à implémenter, disponibles en libre-service, utilisables immédiatement et destinés aux professionnels et aux utilisateurs techniques. Ainsi, les coûts autres que ceux liés aux licences de logiciel sont minimisés. À titre de comparaison, lorsqu’un fournisseur essaie de vendre des licences peu coûteuses, mais qui nécessitent de nombreux services payants pour l’installation, la configuration, la mise en service, le test et l’exécution de la solution, cela peut s’avérer bien plus onéreux que prévu.

Il est vrai qu’il existe des coûts cachés lorsque vous n’utilisez pas l’informatique décisionnelle. Ces coûts s’accumulent très vite, en raison des informations manquées, des retards dans la prise de décision, des efforts supplémentaires nécessaires et du manque à gagner. Cependant, il est inutile d’empirer la situation en se précipitant vers une solution à cause du prix total de l’informatique décisionnelle. Penchez-vous sur les solutions d’informatique décisionnelle que vous avez sélectionnées et posez-vous les questions suivantes :

  • Aurez-vous besoin d’infrastructures techniques supplémentaires ? Si oui, combien ?
  • Aurez-vous besoin de payer des consultants pour vous aider à adapter le logiciel d’informatique décisionnelle à vos besoins ?
  • Devez-vous recruter de nouveaux employés pour exécuter et mettre à jour le logiciel, ainsi que pour aider les utilisateurs novices ?
  • À combien s’élèvent les frais d’assistance et de maintenance du logiciel du fournisseur ?
  • Vos utilisateurs finaux auront-ils besoin de formations pour pouvoir utiliser l’application ? Si oui, combien ?
  • Sera-t-il nécessaire de faire appel à du personnel participant actuellement à des activités génératrices de revenus pour mettre en place le logiciel d’informatique décisionnelle ?

Lorsque vous évaluez le coût d’une solution d’informatique décisionnelle, pensez également à évaluer le coût individuel de la business analytics. Ce coût dépend de la vitesse à laquelle vous pouvez utiliser la solution pour passer à une nouvelle analytique et générer de nouveaux rapports et informations. Par exemple, une application d’informatique décisionnelle qui requiert que vous passiez un mois chaque fois que vous voulez changer d’informatique décisionnelle peut s’avérer plus coûteuse en raison des opportunités manquées et de la frustration des utilisateurs qu’une solution flexible et conviviale qui vous permet de le faire en un jour seulement.

Coût de l’informatique décisionnelle dans le cloud

Lorsque la bonne solution d’informatique décisionnelle est également disponible en tant que solution cloud, vous pouvez bénéficier des avantages suivants concernant le prix total de celle-ci :

  • Vous n’avez pas besoin d’investir dans vos propres serveurs informatiques ou dans des installations de centres de données supplémentaires.
  • L’application est immédiatement disponible à l’utilisation sans délai de commande, d’installation ou de déploiement.
  • Vous n’avez pas besoin de demander à vos employés de s’occuper de l’application, ou de recruter des personnes pour le faire, le personnel du fournisseur le fait pour vous.
  • Les frais d’abonnement comprennent déjà l’assistance, la maintenance et les mises à jour.
  • Vous payez seulement pour le niveau de service cloud dont vous avez besoin, et non pour des fonctionnalités inutiles.

Prix et budgétisation de l’informatique décisionnelle

Pour en savoir plus sur les coûts, lisez notre guide gratuit « Comment intégrer l’informatique décisionnelle à votre budget 2019 » qui aborde les points suivants :

  • 4 coûts directs de l’informatique décisionnelle
  • 4 coûts cachés de l’informatique décisionnelle
  • Établissement de valeur avant achat grâce à une preuve de concept
  • Lancement d’une preuve de concept sur vos propres données en quelques minutes
  • Chronologie typique de l’implémentation de l’informatique décisionnelle
  • Approches relatives au déploiement du projet

Télécharger maintenant